Attentats de Paris – Publié le 12 octobre à 08:56 – Mis à jour le 12 octobre 2016 à 10:04

Attentats de Paris: les avocats Sven Mary et Frank Berton renoncent à défendre Salah Abdeslam

Attentats de Paris: les avocats Sven Mary et Frank Berton renoncent à défendre Salah Abdeslam «
Play

Birmanie: 12 morts dans des violences da...

»
Play

Rwanda: Paul Kagame menace la France d'u...

Attentats de Paris: les avocats Sven Mary et Frank Berton renoncent à défendre Salah Abdeslam

Les avocats de Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats du 13 novembre incarcéré à l'isolement à Fleury et muré dans le silence, ont annoncé mercredi qu'ils renonçaient à défendre leur client.

Pour assurer la défense d'un homme, il faut être deux, l'avocat et l'accusé. Salah Abdeslam ne collabore plus.

Tels sont les mots utilisés par l'avocat français Frank Berton,  dans un entretien à l'Obs, pour justifier ce mercredi l'arrêt de la défense de son client. "Nous ne pouvons simplement pas porter la parole d'un homme qui se tait", renchérit son homologue Sven Mary.

Auditionné à plusieurs reprises par un magistrat antiterroriste, Salah Abdeslam s'est muré dans le silence dès sa première audition et n'a jamais justifié le rôle qu'il a joué dans les attentats de Paris en novembre 2015, qui ont coûté la vie à 130 personnes et fait plusieurs centaines de blessés.

Pour sa première audition devant un juge... par CNews

Me Frank Berton explique par ailleurs à l'Obs:

Dans cette position qui est la nôtre qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse? Nous l'avons dit dès le début, nous avons prévenu, si notre client reste muet nous quitterons sa défense.

"Sa parole il va en faire l'économie, il ne va rien dire"

Mis en examen pour assassinats terroristes, Salah Abdeslam, 27 ans,  avait été arrêté le 18 mars à Molenbeek avant d'être remis à la justice française le 27 avril dernier. 

Il est depuis détenu à l'isolement à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) et placé sous vidéosurveillance jour et nuit.  Un dispositif de sécurité qu'il avait tenté de faire suspendre devant le Conseil d'État fin juillet, en vain. 

Interrogé mercredi, Me Frank Berton s'inquiète sur "l'état psychologique" actuel de son ancien client:

Je suis convaincu que depuis des mois il est en train de s'isoler, il est en train de se radicaliser, sa vidéosurveillance c'est quelque chose qu'il vit très très mal. Quand je vous dis ça forcément je heurte parce qu'on dit "il y a eu des victimes de l'autre côté", mais c'est une réalité parce qu'à ce jour il ne lui reste plus que sa parole, et sa parole il va en faire l'économie, il ne va rien dire.

Interrogé par CNews sur cette décision des avocats de Salah Abdeslam de ne plus défendre leur client, le président de l'association "13 novembre: fraternité et vérité" Georges Salines juge "très regrettable" le mutisme du détenu.

"Le mutisme" de Salah Abdeslam "est très... par CNews

Des zones d'ombre entourent encore le rôle exact de Salah Abdeslam le soir des attentats de Paris.

Article rédigé par la rédaction de CNews - Crédit photo (DR)